Laurence van Ypersele: Faire son deuil après la Grande Guerre | BELvue
Activité
05/01/2019

Laurence van Ypersele: Faire son deuil après la Grande Guerre

Conférence

Archives générales du Royaume/Algemene Rijksarchief
0.00€

Conférence: Faire son deuil après la Grande Guerre: un combat sans fin

La Première Guerre mondiale, avec ses quelque dix millions de morts, a confronté toutes les sociétés belligérantes à la problématique du deuil de façon particulièrement dramatique.

En effet, la mort à la guerre a ses tragiques spécificités : l’impossibilité d’accompagner l’être cher dans ses derniers moments, l’absence des corps, l’idéalisation officielle des morts et l’inversion réelle des générations sont autant de difficultés supplémentaires à un travail de deuil en soi éprouvant qui vont faire évoluer les pratiques de deuil pendant la guerre et après. Les rites traditionnels qui consistent à prendre soin du corps du défunt comme s’il était encore vivant, à veiller le mort pour réaliser l’inacceptable, à s’en séparer à travers les funérailles et à se remettre à vivre malgré la douleur de la perte, ne sont pas toujours possibles.

Aussi assiste-t-on, non pas à la disparition des traditions, mais à leur renouvellement : simplification, voire absence de certains rites et apparition de nouveaux gestes, soutien des familles et de l’Etat, mises en scène des deuils publics et occultation de la douleur intime.

 

Laurence van Ypersele

Professeur ordinaire à l’Université catholique de Louvain où elle enseigne l’histoire contemporaine et la critique historique, elle est spécialiste de la Première mondiale et de sa mémoire; ainsi que de l’imagerie politique de la Belle Epoque à la Seconde Guerre mondiale. Membre du comité directeur de l’Historial de la Grande Guerre (Péronne, France), elle a été Présidente du comité de pilotage “commémorer 14-18” pour les gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelle, de 2011 à 2014. Elle dirige actuellement le projet Belspo Memex WWI, « Reconnaissance et ressentiment : expériences et mémoires de la Grande Guerre en Belgique » (2013-2017).

Informations pratiques

  • Samedi 5 janvier 2019
  • de 15h à 16h30
  • gratuit
  • Réservation obligatoire (voir ci-contre)